0

Cardline Dinosaures : une histoire d’édition

Dans les coulisses du succès de Cardline s’est jouée une histoire d’édition passionnante. On ne vous la racontera pas mieux que l’auteur mais on tentera de faire aussi bien.

Temps de lecture estimé : 13 minutes


Cardline Dinosaures en bref (ou presque)

En 2014, Frédéric Henry (Les Bâtisseurs, The Adventurers, Conan, Les Inventeurs), remettait le couvert. L’auteur de Timeline, jeu qui invitait à classer les évènements historiques ou les grandes inventions sur une ligne du temps, étendait son mécanisme à d’autres thèmes. Dans le sillage de Cardline Animaux (Prix Enfant Les Trois Lys 2013) et Cardline Globetrotter, Cardline Dinosaures voyait donc le jour.

Si Timeline était initialement édité par HAZGAARD, l’éditeur fermera boutique pour laisser place à BOMBYX. Le roi est mort, vive le roi. Des cendres naîtront Abyss, Décrocher la Lune, Lueur, Codex Naturalis, Takenoko, Imaginarium, Cap’taine Carcasse ou encore Nicodemus.

ASMODEE rachetera les droits de Timeline et coéditera avec BOMBYX la série Cardline.

  • Editeur : BOMBYX, ASMODEE
  • Auteur.e.s : Frédéric Henry
  • Illustrateur.rice.s : Gaël Lannurien
  • Thème(s) : Dinosaures, Animaux, Préhistoire
  • Mécanique(s) : Connaissance, Défausse
  • Âge conseillé : 5 ans et plus
  • Nombre de joueurs : de 2 à 8
  • Durée d’une partie : 15 minutes
  • Prix de vente conseillé : N.C.


Contexte d’achat

Comme expliqué dans une précédente publication, les enfants ont eu en 2021 une période d’intérêt marqué pour les dinosaures après la découverte de la série La Colo du Crétacé sur Netflix.

Nous jouions alors beaucoup à différents Défis Nature de BIOVIVA sans que la mécanique de jeu ne fasse vraiment l’unanimité. Nous avons profité d’une annonce opportune sur Okkazeo, site de vente de jeux d’occasion, pour nous procurer Cardline Dinosaures.

Cet achat était alors un choix motivé côté parent par le plaisir que nous avions pris à jouer à Timeline. Aussi parce que construire des suites croissantes s’apprend avant le passage en grande section. Enfin parce que comme le dirait l’auteur lui-même, « Cardline c’est du Plug and Play ». Si tu as déjà joué à Timeline, tu sais déjà jouer à Cardline.


Déroulement d’une partie de Cardline

Le but du jeu est simple : « Le premier joueur à être seul dans un tour à avoir posé sa dernière carte est déclaré vainqueur« . Dans un premier temps, Cardline Dinosaures se présente donc comme un jeu de défausse.

En début de partie, chaque joueur reçoit quatre cartes et les dispose devant lui face caractéristiques cachée. Pour une première partie, avec des enfants par exemple, les règles autorisent à ne distribuer que trois carte pour s’essayer.

On pose au centre de la table une carte issue de la pioche qu’on prendra soin d’exposer face caractéristiques visible. C’est à partir de cette carte « initiale » que la partie peut commencer.

A tour de rôle, chacun des joueurs défausse une carte de la manière suivante : il en désigne une de son choix et la dispose de telle sorte qu’elle forme une ligne avec toutes les autres. Il la placera par rapport aux autres de façon à ce que leurs caractéristiques respectives forment une suite avec un ordre croissant. Le joueur peut proposer de la placer à l’une des extrémités de la ligne ou bien entre deux cartes déjà révélées.

Le joueur retourne enfin sa carte face caractéristiques visible afin de vérifier que la valeur de sa caractéristique correspond bien à la position qu’elle occupe dans la ligne.

Si sa proposition est correcte, alors il laisse sa carte à l’endroit de sa suggestion. En revanche, s’il s’est trompé, il la met de côté et en pioche une nouvelle.


Avis des marmailles

Ca peut faire découvrir de nouveaux dinosaures.

Je trouve que les images sont biens. Les couleurs sont belles, parfaites pour ce qui est dessiné.

Ca peut faire découvrir de nouveaux dinosaures. J’ai aucune idée de mon dinosaure préféré.

J’aime bien ranger selon le poids et la taille. Le poids c’est plus facile parce que j’arrive mieux à deviner.

C’est difficile de choisir une carte, savoir où on la met. Je ne sais pas comment je fais pour choisir.
Lise
Rédactrice (5 ans)

On peut aussi s’amuser à les classer tout seul.

Ce qui est difficile dans le jeu, c’est de savoir où placer la carte. Parce que je connais pas toutes les tailles et les poids des dinosaures.

Mes dinosaures préférés sont l’euoplocephalus, le gryposaure, l’arsinoitheirum, le rhinocéros laineux, l’edmontosaure, l’archelon, le brachiosaure, le riojasaure et le protocératops. Il faut ajouter aussi le tricératops. On peut aussi s’amuser à les classer tout seul du plus petit au plus grand.

Le seul qui n’est pas un dinosaure dans Cardline, c’est l’homme ! Et tous ceux qui ne pondent pas d’œufs. Je n’ai pas mis de carnivores parce que je ne les aime pas.

Pour mon anniversaire, je voudrais Cardline Animaux.
Ulysse
Rédacteur (7 ans)


Des bons points pour les dessins

Les illustrations de Cardline Dinosaures sont signées Gaël Lannurien. On lui doit entre autres les visuels de Cardline Animaux et Globetrotter, mais aussi Amun-Re, Ankh’or, Gingkopolis ou When I dream pour ne citer qu’eux.

La collaboration de Gaël Lannurien à la série Cardline a quelque chose d’inédit en ce sens que l’artiste était auparavant tourné vers l’illustration de couverture de roman. Afin de découvrir de nouveaux horizons, celui-ci déposera en 2012 une annonce sur le forum de Tric Trac pour y présenter son travail. Convaincu de son talent, Frédéric Henry lui-même le contactera dès le lendemain et lui proposera de rejoindre le projet.

Gaël Lannurien explique avoir développé sa technique sur le modèle de la peinture. Pour chaque illustration, il repère dans un premier temps des modèles existants sur le net qui serviront de base pour la réalisation de croquis. S’ensuit la réalisation d’un dessin « au propre » sur lequel il pose, lors d’une seconde étape, un aplat de couleurs basiques. Il finalise ses illustrations par l’ajout d’effets d’ombrage et d’éclairage.

Les illustrations de Cardline Dinosaures rappelleront à certains les cartes bon point distribuées lors des premiers cycles de primaire mais certes, avec des modèles peu communs. Cette remarque n’est absolument pas à prendre dans un sens péjoratif, bien au contraire. Les choix de posture, le travail sur les couleurs et les environnements sont sans communes mesures avec les cartes traditionnelles. Il ne serait pas étonnant que nous retrouvions un beau jour les illustrations de Gaël Lannurien dans quelques manuels scolaires.


A la découverte du « numéraire »…

Difficile démarche que de décrire la mécanique de Cardline Dinosaures quand l’auteur lui-même s’est exprimé sur le sujet. Nous renverrons donc en tout premier lieu les lecteurs au très instructif article de Frédéric Henry intitulé D’un expresso à Cardline (voir liens utiles).

Cardline comme Timeline sont des jeux qui fonctionnent avec du « numéraire » ou plutôt des valeurs numériques. A partir du moment où vous introduisez des données chiffrées, alors vous êtes en mesure de créer des rapports d’égalité, de supériorité ou d’infériorité. Classer également en fonction de différents ordres.

Nos connaissances sont donc utiles mais pas indispensables ; rappelons que Cardline Dinosaures est conseillé à partir de cinq ans. La compétence requise par le jeu n’est pas la culture mais la capacité du joueur à situer une valeur par rapport aux autres. En fait, il serait plus juste de dire les deux s’intriquent d’une manière tout à fait ludique à travers des répliques telles que :

Exemple 1 : La révolution française, je connais c’était en 1789… Marie-Antoinette n’a pas été guillotinée pour une histoire de brioches ? Il me semble mais est-ce qu’elle mangeait aussi des croissants ? Quoi ? La baguette de pain n’est arrivée qu’en 1830 ?

Exemple 2 : Est-ce que l’iguanodon est plus grand que l’ankylosaure ? Sur le dessin, il a l’air. Et cette tortue ? Mon Dieu ?! L’archelon est deux fois plus grande que le protocératops…

Effectivement, les illustrations sont une aide mais le jeu est ainsi fait qu’elles nous induisent aussi régulièrement en erreur.


… et de la « porosité »

Les parties de Cardline Dinosaures sont dynamiques et non dénuées de stratégie. Au début de la partie, il n’y a que la carte initiale sur la table. Le premier tour consiste donc uniquement à estimer si l’une de nos cartes est d’une caractéristique supérieure ou inférieure. Après quelques défausses, il faudra immanquablement intercaler l’une de nos cartes entre deux déjà posées, c’est-à-dire entre deux valeurs numériques avec des marges d’erreur de plus en plus réduites. Car, et c’est là tout le sel du jeu, plus le nombre de cartes sur la table croît, plus les intervalles se réduisent. Vous-mêmes en êtes réduits à tenter des placements de précision ou jouer des écarts plus ou moins importants entre deux cartes.

Plus simplement, les connaissances que nous avions préalablement ou que nous nous créons, ces connaissances nous servent à établir des repères. Le but est de parvenir à situer dans des intervalles bien identifiés des cartes, à l’inverse, peu ou mal connues. C’est ce mécanisme qui intéresse le plus Frédéric Henry et qu’il nomme « porosité« . L’auteur voulait travailler sur la porosité des informations, c’est-à-dire l’écart moyen entre les valeurs des caractéristiques.

En conclusion, la stratégie optimale est peut-être de jouer dès que possible les cartes qui nous sont le plus étrangères et de garder autant que nécessaire les cartes dont on estimerait le mieux les valeurs.


Pour aller plus loin que Cardline Dinosaures

Timeline sera dans un premier temps refusé par certains éditeurs parce que jugé insuffisamment rentable et d’une rejouabilité limitée. Frédéric Henry parviendra néanmoins a le cofinancer avec BOMBYX. L’histoire lui donnera raison d’avoir cru à son idée de mécanisme car son jeu rencontrera un important succès commercial.

Loin de vouloir corriger Timeline, la gamme Cardline reprendra la même mécanique mais associera à chacune des cartes plusieurs caractéristiques au lieu d’une seule (une date).

Pour les joueurs les plus mordus des dinosaures, le dernier stade de leur évolution les conduira à classer non plus suivant la taille ou le poids, mais en fonction de la période d’apparition de chaque espèce sur l’échelle des temps géologiques. Cette information est disponible sur la partie gauche de chaque carte.

Est-ce que Cardline Dinosaures est pédagogique ? Oui et Non, ou non et oui. En soi, la somme d’informations, les noms d’espèces parfois difficiles à appréhender (et à articuler) rendront la tâche ardue mais pas fondamentalement impossible. Cardline a plutôt une fonction d’appui. S’il est un divertissement, il est aussi une manière divertissante d’acquérir quelques connaissances. Et il n’est pas rare que quelques pédagogues utilisent les boîtes embombées pour substituer aux traditionnelles frises chronologiques des lignes temporelles.

Nous concernant, c’est au détour d’une partie que nous en sommes arrivés à nous poser une question pas si élémentaire qu’il n’y paraît : mais au fait, c’est quoi précisément un dinosaure ?


Liens utiles

Cardline Dinosaures : Règles du jeu.

Frédéric Henry, D’un expresso à Cardline (Tric Trac – 03/05/2013).



L'Esprit Marmaille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.