1

Concept Kids Animaux : devine-moi un mouton

« Allô Alain ? Ecoute, j’ai un concept de jeu dont je veux te parler. » Certaines histoires à succès commencent aussi simplement que par un coup de téléphone. La suite nous donnera Concept Kids Animaux, le même principe de jeu de devinettes mais adapté aux enfants.

Temps de lecture estimé : 13 minutes


Concept Kids Animaux : un concept revu pour les enfants, un bestiaire adapté

Concept Kids Animaux est une adaptation de Concept, As d’Or Jeu de l’année 2014 et finaliste du Spiel des Jahres. Edité en 2018 par REPOS PRODUCTION, « les Belges aux Sombreros », cette nouvelle version reprend les bases du jeu original mais se centre sur le thème des animaux afin de mieux s’adresser à un jeune public.

La mécanique est l‘aboutissement d’une réflexion autour des jeux de communication. Imaginez-vous jouant aux devinettes mais sans le moyen de la parole. Plus concrètement, le principe est le suivant : l’un des joueurs pose des marques sur différents icônes pendant que les autres s’affairent à en déduire, à partir d’associations d’idées, l’objet ou l’expression mystère. Lorsque Concept s’est fait connaître à l’occasion du salon de Nuremberg en 2011, nombreux étaient les éditeurs à se demander pourquoi personne n’y avait pensé plus tôt.

Le développement de Concept Kids Animaux est à nouveau à mettre au crédit d’une collaboration entre deux auteurs : Alain Rivollet et Gaëtan Beaujannot. Au premier, on doit d’autres jeux non moins fameux tels que Banquet RoyalDealmaker, Pirates! ou encore Tavern Heroes. Le second a de son côté œuvré au développement de la pichenette avec Flick’em Up ! ou de son Agence dans le domaine du jeu de société, Forgenext.

Les illustrations sont signées Eric Azagury, infographiste maison de chez REPOS PRODUCTION. Il a également réalisé les visuels de Just One, When I Dream et Time’s Up ! Kids.

  • Editeur : REPOS PRODUCTION
  • Auteur.e.s : Alain Rivollet & Gaëtan Beaujannot
  • Illustrateur.rice.s : Éric Azagury
  • Thème(s) : Animaux
  • Mécanique(s) : Observation, Déduction, Connaissances
  • Âge conseillé : 4 ans et plus
  • Nombre de joueurs : de 2 à 12
  • Durée d’une partie : 20 minutes
Concept Kids Animaux reprend les bases du jeu primé Concept.


Description de Concept Kids Animaux

Concept Kids Animaux est une version du jeu coopératif Concept adaptée aux enfants à partir de 4 ans.

Un jeu dédié au monde animal qui permet de le redécouvrir en s’amusant.

Faites deviner en famille le plus de vos animaux préférés et gagnez tous ensemble ! Mais chut, pas question de parler, les mots laissent place aux icônes.

Le trouver – 22,50 euros chez PHILIBERT (prix de vente conseillé)


Comment joue-t-on à Concept Kids Animaux ?

But du jeu

Lors de la finale des As d’Or 2014, le jury évoque Concept comme un « jeu dont on n’a pas à expliquer les règles ». La simplicité des pictogrammes rend en effet l’expérience joueur intuitive et universelle.

Concept Kids Animaux est un jeu coopératif ; les joueurs jouent ensemble et ont pour but de trouver 12 animaux. Néanmoins ils ne peuvent se donner d’indices verbaux. Leur unique moyen de communication est un plateau de jeu sur lequel sont représentés différents icônes.

Le plateau de Concept Kids Animaux est divisé en différentes catégories d'icônes.


Variante « à partir de 6 ans » pour 2 à 12 joueurs

Placez le plateau de jeu au centre de la table de façon à ce que tout le monde puisse le voir. Placez les bagues à proximité.

Pour chacune de vos parties, vous devrez choisir entre des cartes à cadre bleu, à cadre rouge ou un mélange des deux. Les cartes à cadre bleu représentent des animaux plus communs que les cartes à cadre rouge. Elles sont donc d’un niveau de difficulté moindre et ainsi plus adaptées aux plus jeunes.

Mélangez les cartes selon la difficulté choisie et piochez-en aléatoirement 24 afin de former une pile que vous positionnerez face cachée. Vous pouvez dès lors ranger le restant de cartes dans la mesure où elles ne seront pas utilisées pendant la partie.

Au début de chaque tour, un joueur prend deux cartes de la pile. Il en choisit une et défausse l’autre. Ensuite, celui-ci tente de faire deviner l’animal qu’il a précédemment choisi en s’aidant uniquement des icônes du plateau de jeu. Pour ce faire, il dispose dans sur le plateau de jeu les bagues à sa disposition afin de renseigner les caractéristiques utiles à la découverte de l’animal.

Dès qu’un joueur trouve l’animal ou si le groupe des autres joueurs décide de renoncer, le tour prend alors fin. C’est ensuite au tour d’un autre joueur de faire deviner un animal.

On peut apprendre les règles de Concept Kids Animaux en 1 minute !


Fin de partie

La partie se termine lorsque la pile de 24 cartes est épuisée.

Comptez alors le nombre de cartes trouvées pour connaître votre score. Vous pouvez à tout moment le comparer avec l’échelle du livret de règles et ainsi connaître votre « force ».

Avec 5 points ou moins, vous seriez un Micro Minou. Avec 6 points, un Petit Griffu ; 7 points, un Félin Malin ; 8 à 9 points, un Admirable Fauve ; 10 à 11, un Chat Majestueux. Le score de 12 points, c’est-à-dire le rang maximum, fait de vous un Roi Légendaire !

A télécharger – Règles du jeu complètes (FR) de Concept Kids Animaux


Avis des marmailles

« C’est grâce à ce jeu qu’on s’amuse maintenant à faire des devinettes à table. »


Le but du jeu est de faire deviner le plus de cartes possibles. Je joue avec les cartes bleues et aussi avec les cartes rouges. Mais je préfère qu’on me fasse deviner les cartes bleues.

J’adore Concept Kids parce qu’on doit décrire les animaux avec des petits carrés : s’il a des antennes, plus de quatre pattes, des grandes dents, si il est vert ou violet… C’est grâce à ce jeu qu’on s’amuse maintenant à faire des devinettes à table.

Parfois je donne l’indice arc-en-ciel pour le singe mais mon frère n’arrive pas à trouver. Il s’appelle l’arc-en-singe. Le seul animal multicolore qu’il connait, c’est le perroquet !
Lise
Rédactrice (5 ans)

« C’est agaçant […] quelqu’un qui triche. Je n’ai jamais vu de singe multicolore ! »


Le jeu c’est de faire deviner des animaux avec des indices. On peut dire ce qu’ils mangent, de la viande ou pas. Leurs couleurs aussi, s’ils sont gros ou petits. Quand l’animal est difficile à trouver, j’essaie de réfléchir.

Mon animal préféré dans Concept Kids est le rouge-gorge. Si sa carte tombe, j’élimine automatiquement l’autre. J’aime aussi la biche. L’animal que je préfère le moins est le crocodile. Si j’en croise un, je fais semblant de ne pas le voir.

Ce que je déteste le plus, c’est quand quelqu’un regarde la carte parce que c’est agaçant de jouer avec quelqu’un qui triche. Ou quand ma sœur met des indices qui n’ont rien à voir avec l’animal. Je n’ai jamais vu de singe multicolore !
Ulysse
Rédacteur (8 ans)


Un concept entre les bonobos et les Mayas

L’origine d’une lente évolution : un bonobo nommé Kanzi

La création de Concept, longue de 4 années, a de quoi rendre admiratif. Gaëtan Beaujannot raconte sa genèse et son développement dans un article passionnant intitulé L’histoire du concept, livre de bord d’un auteur. Il note : « A l’origine du tout, il y a eu le [week-end] à Damvix, pour les 10 ans de Tric Trac, et les apéros au Bungalow de M[onsieur] Roberto Fraga. (…) Un des sujets de conversation récurrent était les jeux de communication (…). Plusieurs jeux faisaient l’objet de discussions dont Cro-Magnon et sa fameuse tablette de mots utilisée dans le cadre d’une des épreuves du jeu. Je trouvais l’idée de la tablette comme moyen de communication bien trouvée mais frustrante car elle limitait les échanges. Cela imposait à l’ensemble des personnes de savoir lire et parler la même langue et surtout c’est une communication codifiée et non pas libre. »

Intrigué par cette idée, Gaëtan Beaujannot poursuit ses réflexions « sur une représentation du langage où chaque symbole pourrait avoir plusieurs interprétations dépendantes du contexte ». Elles lui rappellent un reportage vu récemment au sujet d’un bonobo nommé Kanzi. Le singe manifeste des capacités étonnantes pour l’apprentissage du Yerkish, un langage expérimental mis au point pour communiquer avec des primates non-humains. Grâce à une base d’approximativement 380 lexigrammes, c’est-à-dire des symboles, les scientifiques sont capables d’établir une communication avec Kanzi.

Le concept de base est donc trouvé. Il faudra concevoir « une tablette à base de pictogrammes permettant de mettre en place un code d’échanges universel ». Gaëtan Beaujannot recherchera pour ce faire un binôme pour travailler avec lui sur le projet. Il se tourne vers la personne d’Alain Rivollet qu’il surnomme le « géo-trouve-tout-ludique ».


Un plateau de jeu inspiré des Mayas

La suite n’est pas moins atypique et se résume ainsi : « Deux mois après mon premier coup de téléphone, Alain passe à la maison et me sort un prototype au doux nom de… Concept. (…) Sur [les premiers mini-plateaux], il y a des icônes représentant des couleurs, des formes mais également des idées universelles (matière, taille, genre, fiction et réalité). Celles-ci sont mises en colonnes et nous tentons tant bien que mal de les structurer ».

De cette première phase de développement, Alain Rivollet livre quelques détails dans un entretien accordé à 20 minutes. Il raconte : « L’idée de Concept m’est venue en partant de l’écriture maya, avec ses glyphes, une écriture qui fonctionne par empilements d’idées ». Les glyphes mayas sont des combinaisons d’idéogrammes (symboles représentant des notions) et de syllabogrammes (symboles représentant des syllabes vocalisées). Ce qui est particulièrement remarquable, c’est que différents glyphes peuvent exprimer un même message. Cela signifie donc qu’une grande liberté est laissée à l’utilisateur dans son expression et qu’il peut autant choisir d’élaborer son message en fonction de sa nature du message, qu’en fonction de ceux à qui il s’adresse.

On comprend dès lors que l’action de faire deviner un concept se fera dans la même logique que la création d’un glyphe, à savoir que les pictogrammes prendront sens en fonction de la manière dont le joueur décidera de les combiner.


Concepts et sous-concepts pour une communication imagée

Par définition, un concept est l’idée générale qu’on se fait d’un objet de pensée. Dit autrement, un concept ne se réfère pas à un objet particulier mais tous les objets particuliers tombent sous un même concept s’ils partagent un certain nombre de caractéristiques communes. Ces dernières s’apparentent à des sous-concepts au sens où elles sont les constituants du concept principal.


Quel animal de Concept Kids se cache derrière cette devinette ?


Toutefois, il ne faudrait pas croire qu’un concept se conçoit uniquement à partir de ses constituants. Gaëtan Beaujannot précise en ce sens un principe important dans le développement de Concept : « Histoire de corser le tout, on pousse au maximum l’ensemble du jeu sur la notion de concept. On souhaite éviter de passer par le descriptif, trop classique et trop facile. Ainsi, une table n’est pas une surface plane avec 4 pieds mais bien un meuble sur lequel on mange. C’est subtil mais indispensable au développement du jeu ». Le principe du jeu n’est donc pas de faire deviner des objets, des personnages, des titres ou même des expressions par leurs seules caractéristiques mais d’encourager l’utilisation d’une communication imagée.


Un même concept de jeu mais deux expériences ludiques différentes

Pour adapter Concept à un jeune public, les auteurs ont circonscrit le thème aux seuls animaux. Si cette adaptation réduit le champ de recherche et facilite donc les hypothèses de réponse, elle affecte également la mécanique de jeu. Ou plutôt son architecture car les pictogrammes du plateau « Kids » ne représentent plus que des blocs de caractéristiques concrètes. Milieu, alimentation, déplacement, apparence, etc.

C’est dire aussi que la mention « Animaux » correspond autant à une re-thématisation qu’à une nouvelle direction de développement. Car si nous pouvons considérer qu’en apparence Concept et Concept Kids Animaux présentent une mécanique de jeu analogue, nous sommes, de fait, face à des jeux proposant deux expériences ludiques distinctes. L’adaptation pour enfants privilégie davantage le passage par du pur descriptif que par l’abstraction et la communication imagée qui avaient fait la force du jeu original.

De ce fait, ce choix éditorial n’échappe pas à certaines critiques. Dans un avis intitulé « Déception » (Tric Trac – 26/09/2019), il est fait le constat suivant : « J’ai eu mon premier doute en voulant faire deviner « Girafe », et en réalisant qu’il n’est pas possible de caractériser le cou des animaux. De même, rien pour donner des indices par rapport à la queue (…). Envie de raconter qu’une tortue possède une carapace ? Qu’un escargot porte sa maison sur son dos ? Qu’un fourmilier mange des fourmis ? Qu’une autruche enfoui sa tête dans le sol ? Vous ne pouvez pas ». Ces critiques pointent légitimement certaines limites de Concept Kids Animaux. Mais il semble également que nous soyons face à un adulte qui a acheté le jeu pour ses enfants et qui exprime une déception à les voir jouer à un jeu pour enfants.


Les cartes encadrées en bleu correspondent au niveau facile.


Libre à chacun de se tourner directement vers le jeu original. Pour celles et ceux qui ne sauraient pas encore vers quel saint se vouer, vous avez toujours la possibilité d’essayer la version Print & Play de Concept Kids Animaux afin de vous faire votre propre avis.

A télécharger – Concept Kids Animaux (Print & Play) (FR)


L'Esprit Marmaille

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.