1

Escargots… Prêts ? Partez !

Participez à une amusante course d’escargots dans le potager de Marie et Wilfried Fort. Aidez votre équipe à ramper jusqu’au podium mais prenez garde à ne pas finir sans dessus dessous.

Temps de lecture estimé : 15 minutes


Escargots… Prêts ? Partez ! en bref

Escargots… Prêts ? Partez ! est une création de Marie et Wilfried Fort éditée par HABA en 2018. Le duo créatif multi-auréolé nous gratifie à nouveau d’un jeu conçu pour les enfants mais susceptibles de plaire aussi à leurs parents.

Le projet initialement intitulé « Opération Escargot » prend place dans une ludographie déjà bien fournie : Mr WolfJungle Speed KidsLa vallée des VikingsUnlock Kids, FabuliaNiwa, Dragomino, Farmini ou encore Patatrap Quest. Autant dire, non sans un soupçon d’ironie, qu’HABA ne prenait pas un grand risque en signant ces deux auteurs.

Les illustrations sont réalisées par Gabriela Silveira, laquelle collabore autant avec la marque aux boîtes jaunes qu’avec ZOCH. Elle a notamment signé l’identité visuelle de la gamme des Bazar Bizarre.

  • Editeur : HABA
  • Auteur.e.s : Marie et Wilfried Fort
  • Illustrateur.rice.s : Gabriela Silveira
  • Thème(s) : Animaux, Course
  • Mécanique(s) : Course, Objectifs secrets
  • Âge conseillé : 5 ans et plus
  • Nombre de joueurs : de 2 à 4
  • Durée d’une partie : 15 minutes
  • Prix de vente conseillé : 19,99 euros


Contexte d’une course

Escargots… Prêts ? Partez ! c’est d’abord une boîte métallique qui parvient à se distinguer parmi une montagne de boîtes cartonnées jaunes.

C’est ensuite une partie commencée dans une ludothèque qu’on n’a pas le temps de terminer. Les enfants insistent alors pour emprunter le jeu.

Escargots… Prêts ? Partez ! c’est enfin la magie du savoir-faire de Marie et Wilfried Fort. C’est-à-dire concevoir des jeux « POUR » et « autour » des enfants avec en bonus une évolutivité susceptible de contaminer leurs parents au plaisir du jeu.


Déroulement d’une partie d’Escargots… Prêts ? Partez !

But du jeu

Le joueur doit aider ses escargots à monter sur le podium afin d’obtenir le plus de points et remporter la partie.


Mise en place

Pour commencer, choisissez une des deux faces du plateau de jeu. En effet, les faces « A » et « B » correspondent respectivement aux niveaux « débutants » et « expérimentés ». Une fois assemblé, placez le plateau de jeu au centre de la table.



Disposez verticalement la boîte de jeu métallique de manière à combler l’évidement du plateau. Placez ensuite le podium à l’intérieur de la boîte.

Positionnez tous les escargots sur la case départ.

Pour terminer, mélangez les cartes de pari et distribuez-en une, face cachée, à chaque joueur. Chaque joueur regarde sa carte de pari sans la montrer aux autres. Elle lui indique les escargots qu’il doit faire avancer jusqu’à l’arrivée.


Déroulement d’une partie d’Escargots… Prêts ? Partez !

On joue dans le sens des aiguilles d’une montre. Le dernier joueur à avoir tenu un escargot dans sa main commence et lance les deux dés.

Sur chaque coquille des six escargots figure un symbole qui lui est propre. On retrouve ces symboles sur les deux dés ainsi que sur différentes cases du plateau de jeu. On applique alors un principe de jeu simple : avec l’un des deux dés, le joueur choisit quel escargot il souhaite faire avancer. L’autre dé indique en conséquence sur quelle case il se rend.



Lorsqu’un escargot se déplace sur une case du plateau de jeu, son symbole remplace celui de la case. Si un joueur obtient le même symbole avec l’un des deux dés, il a la possibilité de disposer un escargot au-dessus de celui déjà en place. Selon ce même principe, il est ainsi possible de former des superpositions de deux escargots ou plus. Mais plus important encore, lorsqu’un escargot est posé sur un autre, l’escargot du dessous est bloqué et ne peut plus avancer. Il est immobilisé jusqu’à ce que l’escargot du dessus avance sur une autre case.



Il n’y a que lorsqu’un escargot escalade la paroi verticale de la boîte qu’aucun autre ne peut se poser sur sa coquille. Les autres escargots prennent alors leur élan et rampent par-dessus leurs concurrents jusqu’à la prochaine case présentant le symbole du dé.

A la fin du parcours, s’il n’y a plus de symbole correspondant entre un escargot et l’arrivée, l’escargot monte sur le podium. Les escargots se placent sur le podium par ordre d’arrivée.


Fin de partie

Le jeu s’achève lorsque les trois places du podium sont occupées. Retournez vos cartes de pari et regardez alors lesquels de vos escargots se trouvent sur le podium.

Si l’escargot à la première place est sur la carte de l’un des joueurs, il obtient 3 points. De la même manière, pour un escargot à la deuxième place, il obtient 2 points et pour celui à la troisième place, 1 point seulement.

Le gagnant est le joueur qui cumule le plus de points. En revanche, en cas d’égalité, les joueurs qui cumulent le plus de points se partagent la victoire.


Avis des marmailles

Avec mon frère on a inventé une nouvelle règle. Quand les escargots tombent de la boîte, ils retournent au point de départ.

J’aime un peu jouer à Escargots… Prêts ? Partez ! mais je ne suis pas vraiment fan. Parce que ce n’est pas un jeu comme Les Aventuriers du Rail où il y a beaucoup de cartes et qui est mon jeu préféré (depuis que je le connais…).

Ca m’embête d’attendre mon tour. Ca va aussi vite mais avec Les Aventuriers du Rail, pendant que les autres jouent, je réfléchis à comment relier deux villes, ce que je peux faire où je m’amuse à lire à l’envers.

Quand j’ai la carte avec les escargots violet, bleu et rose, la partie commence bien parce que ce sont mes couleurs préférées.

Ce que j’aime surtout, c’est quand les escargots escaladent la boîte. Mais avec mon frère on a inventé une nouvelle règle. Quand les escargots tombent de la boîte, ils retournent au point de départ.
Lise
Rédactrice (5 ans)

Des fois, je m’amuse à jouer tout seul (contre des joueurs invisibles). Mais le plus souvent c’est moi qui gagne.

Au début, j’ai eu du mal avec ce jeu parce que j’ai horreur des escargots. Ils mangent les feuilles des fruits et des légumes de notre potager, comme les aubergines.

Ma couleur d’escargot préférée c’est le bleu.
Quand je tire une carte avec un escargot violet dessus, je ne la montre à personne et je la remets dans le paquet.

Si un joueur fait un double avec ses dés, il n’a pas le choix d’avancer l’escargot de la même couleur. Si ce n’est pas notre escargot et qu’il est à la première place, il devient vite irrattrapable.

Des fois, je m’amuse à jouer tout seul (contre des joueurs invisibles). Contre eux, on ne sait pas avec quel escargots on joue, on ne le sait qu’à la fin. Mais le plus souvent c’est moi qui gagne.
Ulysse
Rédacteur (8 ans)


Escargots on the boat(e)

Tout habitués que nous sommes aux boîtes cartonnées jaunes d’HABA, ce choix de boîte en métal de boîte en métal étonne à première vue. On en comprend toutefois l’intérêt dès la prise en main du jeu. La boîte est en effet un élément à part entière plutôt qu’un objet qui encombre un coin de table.

On peut sur ce point saluer l’inventivité de Marie et Wilfried Fort parce que l’idée d’utiliser une boîte comme une extension du plateau de jeu, un obstacle qu’escaladeraient les escargots, est ludique autant qu’attrayante.



La boîte ajoute en outre du relief et un côté théâtral. Les joueurs doivent parfois se déplacer autour d’elle afin de bien lire les symboles lors des phases d’ascension et de descente. Le fait en outre qu’aucun escargot ne peut grimper sur un autre lors de ces phases se matérialise par le simple fait qu’il n’adhère pas. Un détail nous direz-vous sauf qu’il illustre parfaitement le travail de création autour de l’imbrication du thème et de la mécanique du jeu. Aussi, sur de simples détails, Escargots… Prêts ? Partez ! nous plonge dans une ambiance ludique entre La Course des Tortues de Reiner Knizia et Sauve Moutons (BIOVIVA).

Les illustrations de Gabriella Silveira participent elles aussi à la création d’une ambiance haute en couleurs. Si les représentations d’escargots correspondent à l’identité visuelle d’HABA, les couleurs sur le métal embombé apparaissent réhaussées et satinées. Une certaine modernité en somme qui tranche avec l’image plus traditionnelle de la marque allemande.


Les escargots, le lièvre et la torture

Plus haut, nous indiquions qu’Escargots… Prêts ? Partez ! est un jeu conçu « POUR » les enfants. Les règles s’expliquent effectivement en deux minutes, le jeu s’installe en moins d’une. Le rythme est soutenu et une partie excède rarement quinze minutes.

A chaque lancé de dés, les enfants sont généralement placés face à une alternative. Sauf à réaliser un double, l’un des dés leur sert à désigner un escargot tandis que le deuxième détermine la case la plus proche sur laquelle il avancera. De ce point de vue, les possibilités de choix d’action semblent modestes.

Cependant, l’intérêt d’Escargots… Prêts ? Partez ! n’est pas tant l’étendue des choix que de tenter d’optimiser ces derniers. Car, d’un autre point de vue, des choix limités ouvrent d’autres perspectives. Avec seulement deux possibilités, les enfants pourront par exemple faire avancer l’un de leurs escargots ou bien tenter de bloquer l’un de leurs rivaux. La mécanique de jeu les encourage à deviner quels escargots les autres joueurs cherchent à amener sur le podium. Charge à eux d’imaginer comment mettre à profit cette déduction.



Car, d’un autre point de vue encore, Escargots… Prêts ? Partez ! emprunte quelques attributs aux jeux semi-coopératifs. Le nombre restreint d’escargots induit que pour une partie à 3 joueurs ou plus, certains auront immanquablement au moins un escargot en commun. Les enfants auront de nouveau un choix disponible : participer à un effort commun ou laisser un autre joueur travailler seul à faire avancer cet escargot.


Plus loin, moins vite, plus fort

Au cours de nos différentes parties, nous avons remarqué quelques évolutions dans la manière de jouer des enfants. Premièrement, ceux-ci ont progressivement compris qu’ils devaient se détacher de l’escargot de leur couleur favorite car il s’agissait avant tout d’en amener un maximum sur le podium. Bien aidés par les dés, ils finiront par repartir leurs efforts.

Deuxièmement, nous auront droit à de grandes négociations autour du choix du plateau de jeu. Pendant quelques temps, les enfants n’étaient en effet pas tentés par le plateau de jeu « B ». Or, les dynamiques des parties sont assez différentes selon la face qu’on choisit. Les opportunités de blocage semblent par exemple plus nombreuses si on opte pour le niveau expérimenté. Au contraire, l’agencement des symboles du niveau débutant offre des parties rapides avec une prime aux stratégies les plus expéditives.


Liens utiles

Escargots… Prêts ? Partez ! :

Marie et Wilfried Fort : suivez leurs créations sur leur site wm-creations.com

Gabriela Silveira :


L'Esprit Marmaille

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.