1

Kraken Attack! : mon bateau pour une grimace

Kraken Attack!, avant d’être un jeu c’est d’abord une histoire de transmission. Quand le fils souffle une idée originale à son père. Ou comment un auteur à succès accompagne un nouveau joueur dans un cycle d’édition.

Temps de lecture estimé : 13 minutes


Kraken Attack ! : mon premier jeu de Tower Defense

Kraken Attack! est une création d’Antoine Bauza et de son fils Esteban. Nous connaissons le premier pour être l’auteur de plus d’une trentaine de titres édités. En tête de gondole, nous trouvons : 7 Wonders, Takenoko, Hanabi, Tokaïdo. On continue ? Le Donjon de Naheulbeuk, Draftosaurus, La Chasse aux Monstres, Mia London, Ghost Stories (Last Bastion) ou encore Chabyrinthe.

Le second est plus discret dans le monde de l’édition mais cela est bien normal. A l’époque de la parution de Kraken Attack!, celui-ci n’avait en effet que 7 ans ! Mais ne vous y fiez pas car c’est à Esteban que l’on doit l’idée originale du jeu.

Initialement nommé « Krak Attak », le prototype intéressera LOKI qui décidera de l’éditer pour une sortie en février 2020. Kraken Attack! sera nommé aux As d’Or jeu de l’année 2021 catégorie enfant mais verra Dragomino lui être préféré.

  • Editeur : LOKI
  • Auteur.e.s : Antoine & Esteban Bauza
  • Illustrateur.rice.s : Betowers
  • Thème(s) : Pirates, Monstres, Océan
  • Mécanique(s) : Coopératif, Tower Defense
  • Âge conseillé : 7 ans et plus
  • Nombre de joueurs : 1 à 4
  • Durée d’une partie : 25 minutes
Kraken Attack! est un jeu de Tower Defense coopératif.


Description de Kraken Attack!

Avec votre bande de pirates, vous explorez la mer en quête d’aventure… quand, soudain, les tentacules de Bikolor, le terrible kraken, émergent des flots ! Prenez garde ! Ils s’apprêtent à attaquer votre fier navire !

Vite, tout le monde sur le pont : rassemblez votre équipage de petits flibustiers, unissez vos forces et coordonnez vos actions pour repousser ce terrible assaut à coup d’épée, pistolet et canons !

Le trouver – 29,95 euros chez PHILIBERT (prix de vente conseillé)


Comment joue-t-on à Kraken Attack! ?

Ainsi que l’explique Esteban Bauza, Kraken Attack! est un jeu dans lequel « on est tous sur un bateau et on se fait attaquer par une grosse pieuvre, le Kraken. C’est un jeu coopératif, car je n’aime pas les jeux compétitifs ».

En premier lieu, le jeu nécessite une mise en place en plusieurs étapes, laquelle est un ingrédient majeur dans l’installation d’une ambiance. Une bande de pirates, tous ensemble, doit faire fuir Bikolor, le redoutable Kraken avant qu’il ne fasse sombrer leur navire. Aidés de leurs sabres, pistolets et canons, nos héros devront donc unir leurs forces et coordonner leurs actions pour sauver leur embarcation.

Les pirates jouent à tour de rôle et chacun des tours doit respecter deux phases dans l’ordre suivant.

Chaque personnage dans Kraken Attack! dispose d'une capacité spéciale.


La piste au Kraken

Premièrement, faire avancer les tentacules. Le joueur lance tous les dés disponibles et observe les faces obtenues. Les symboles sur les faces des dés sont représentés sur le plateau principal, sur les cases « Bulles » et adjacentes. Ils indiquent quels tentacules faire avancer. Mais Gare à l’œil de Kraken car en cas d’obtention, ce sont tous les tentacules qu’il faudra avancer d’une case.


Bikolor traverse la piste du Kraken avec d'attaquer le bateau des pirates.


Les tentacules progressent donc jusqu’au bateau. S’ils ne sont pas stoppés dans leur avancée, ils attaqueront le bateau et détruiront les bastingages situés dans leurs couloirs. Ils retournent ensuite dans leurs cases Bulles. S’il n’y a plus de bastingage, alors, à sa seconde attaque, le tentacule fait un « Trou » dans le bateau. Le joueur place alors un jeton Trou et replace là aussi le tentacule dans sa case Bulles. Au bout de 4 jetons Trou placés sur le bateau, la partie est perdue.


Les tentacules placées sur leurs cases Bulles vont briser vos bastingages.


Au tour des jeunes pirates

Afin d’empêcher une fin de partie malheureuse, les joueurs doivent agir à leur tour. Ils disposent d’un deck et de deux cartes Action placées face visible pour les aider à repousser les tentacules. Ces actions sont de différents ordres : se déplacer d’une zone à l’autre sur le bateau, tirer au canon, tirer au pistolet, donner un coup de sabre ou enfin réparer les bastingage (les Trous ne se réparent pas). Nos jeunes pirates (Astrid, Billy, Samuel et Elena) disposent chacun d’une capacité spéciale qu’il faudra utiliser au mieux.


Epée, pistolet et canons : toutes les armes sont utiles pour repousser l'attaque du Kraken.


Après avoir réalisé les actions possibles de sa carte, le joueur vérifiera au bas de celle-ci si son personnage effectue une grimace pour énerver un peu plus le Kraken. Dans ce cas précis, il déplace ce dernier d’une case sur la piste du Kraken. S’il arrive sur une case où se trouve un dé, celui-là est ajouté aux autres dés à lancer pour le reste de la partie. Au début, les joueurs ne disposent ainsi que de deux dés mais par la suite, ils lanceront jusqu’à 6 dés.

Si le Kraken atteint la dernière cas de sa piste, il rejoindra le plateau Bateau à la grimace suivante. Il remplace alors une tentacule et les joueurs doivent consécutivement le toucher par trois fois pour remporter la partie.

A télécharger – Règles du jeu complètes (FR) de Kraken Attack!


Avis des marmailles

« J’aime un peu faire des grimaces au Kraken[…] mais j’aime mieux lui donner des coups de canon. »


J’aime un peu faire des grimaces au Kraken, lui montrer mes deux dents tombées. Mais j’aime mieux lui donner des coups de canon ou de pistolet.

Les personnages et le matériel sont très beaux. Ca va les couleurs de Bikolor. Rouge est ma troisième couleur préférée, violet juste après. Ma couleur préférée c’est arc-en-ciel et rose en deuxième.

Mon personnage préféré est celui qui ignore l’œil du Kraken. Si j’avais à rajouter quelque chose, ce serait d’autres personnages avec d’autres cartes et d’autres actions comme « Peach Pirate ».
Lise
Rédactrice (5 ans)

« Avec ou sans pouvoir, on finira bien par couler le Kraken. »


Kraken Attack! est un jeu qui se joue sur mer. Le but c’est de protéger le bateau de « Tentacruel » (je préfère appeler le Kraken comme ça).

J’aime bien jouer à Kraken Attack! mais en même temps je n’aime pas parce qu’on a perdu souvent contre Tentacruel. En fait, je trouve le jeu normal mais je préfère quand même jouer en équipe parce que tout seul c’est encore plus difficile.

Je n’ai pas de personnage préféré. Je peux prendre n’importe lequel. Avec ou sans pouvoir, on finira bien par couler le Kraken.
Ulysse
Rédacteur (8 ans)


Un thème haut en couleur pour un Crack(en) Bikolor

Ce qui frappe en premier dans Kraken Attack!, c’est la beauté du matériel, laquelle invite véritablement au fétichisme. Quel plaisir en effet d’avoir de beaux jeux dans sa ludothèque. Mais le beau matériel, pris uniquement pour lui-même, pourrait se transformer en piège si l’expérience ludique s’avérait décevante. Or, Kraken Attack! fond adéquatement les éléments du thème et les règles du jeu.

Les personnages, Bikolor ainsi que l’ensemble des éléments de matériel ont été dessinés par Betowers. Le coup de force de l’illustratrice espagnole est de nous présenter de manière crédible des enfants accoutrés en costumes de pirates. On notera que cette représentation est assez rare dans nos imaginaires. Lorsqu’on associe enfant et pirate, il nous vient peut-être à l’esprit La famille Pirate ou Lili Crochette mais les références sont assez limitées.

A l’image de ce que nous expliquions précédemment dans Farmini : la ferme des animaux par LOKI, on peut saluer l’éditeur pour son choix d’une illustratrice dont le style est apte à sublimer l’aspect visuel du jeu.


Illustration de Betowers - TWO YEAR'S VACATION


Sur le site professionnel de Betowers, on peut d’ailleurs lire le commentaire suivant : « I like to draw charismatic character that children can emphasize with them by using humour and powerful colours » (« J’aime dessiner des personnages charismatiques auxquels les enfants peuvent s’identifier en utilisant l’humour et des couleurs puissantes »).

En effet, en retraçant ses différents projets, on aperçoit bien les lignes directrices du style de Betowers. Les personnages affichent de manière claire et évidente, pour ne pas dire transparente, leur principal trait de caractère. Et, pour lui donner raison, toujours sous un aspect sympathique et attachant.


Mécanique coopérative et mécanismes hétéroclites

Le bain bouillonnant de la famille Bauza

Lorsqu’on s’attarde sur le matériel de Kraken Attack!, il nous semble que le jeu utilisent différents éléments hétéroclites. Comme exemples de mécanismes, on peut mettre en avant les dés pour la piste du Kraken, les cartes action pour le plateau Bateau, ou même les capacités spéciales de chaque personnages.

Sur ce point, Antoine Bauza explique très bien que : « Les jours sans école, j’emmène volontiers Esteban, mon fils, à l’atelier que je partage avec sa mère et les membres de la Team Kaedama. Il se retrouve alors à jouer avec quantité de pions, jetons, dés et autre matériel ludique pendant que je suis devant mon ordinateur. Il bricole alors ses propres jeux, dans lesquels il y a invariablement du matériel hétéroclite (bateaux pirates combattant les dragons alliés aux zombies) en quantité colossale. C’est ainsi que nous en sommes venus à discuter d’une idée de jeu coopératif. »

L’atelier d’Antoine Bauza fonctionne donc avec Esteban comme un bain bouillonnant duquel font surface des idées de prototypes.

Plus le Kraken se rapproche, plus la pression monte !


Tous les petits pirates sur le même bateau

Si les enfants ont la possibilité de choisir leurs personnages par identification, ils devront aussi raisonner en termes de pouvoirs ou capacités spéciales. Cet aspect ajoute une asymétrie et par conséquent une plus grande complémentarité entre les joueurs. Chacun doit utiliser ses forces et s’en servir de manière optimale et coordonnée avec les autres.

On remarquera ici une différence intéressante entre enfants et parents. Lorsque les premiers sont rivés sur l’approche des tentacules, les derniers privilégient davantage les cartes actions avec grimaces. C’est-à-dire qu’il faut un certain temps aux enfants pour assimiler que pour réussir une partie, il faut parvenir à vaincre le Kraken. Cela nécessite donc que Bikolor s’approche du bateau.

Ce principe de jeu se matérialise assez bien avec les dés. La partie commence avec seulement deux dés et se termine avec six. Plus nous possédons de dés en main, plus les tentacules et le Kraken ont d’opportunités de progresser rapidement vers le bateau et ainsi de l’endommager. Les joueurs ont tout intérêt à limiter le nombres de tours ; la meilleure stratégie est donc de rusher.

Au milieu de tout cela, il est intéressant de noter qu’il arrive que nous ayons plus de dés rouges en mains que de dés bleus. Lors de ces phases de jeu, il est possible de se concerter avec les autres joueurs pour que la stratégie de défense soit momentanément orientée vers les tentacules rouges.


Kraken Attack! : une mécanique de tour par tour qui va au plus simple

Certains connaisseurs des créations antérieures d’Antoine Bauza comparent volontiers la mécanique de Kraken Attack! à celle de Ghost Stories ou de sa réédition, Last Bastion. Ils voient dans l’aspect tour par tour, d’abord l’action du « mal » puis vient celle des héros, une reprise de la mécanique sans apport nouveau.

Plutôt que de donner place à ce type de débat, nous citerons à nouveau Antoine Bauza : « La conception de jeu est un art difficile et travailler avec mon fils était l’occasion de lui transmettre des connaissances et des principes ludiques de bases. Les enfants, poussés par leur créativité naturelle, sont enclins à empiler du matériel et des règles. Le développement de Kraken Attack! fut l’occasion de mettre en avant qu’il faut toujours essayer d’aller au plus simple ».

Le jeu s’est donc simplifié lors de son cycle de conception : remplacement de dés par des cartes pour le déplacements des personnages, passage de 5 à 4 blocs bateau, de 10 à 8 tentacules. Il s’est également équilibré au fil des parties tests afin d’étalonner la difficulté et permettre de toucher un maximum de groupes de joueurs.


Le matériel de Kraken Attack! participe à la création d'une expérience immersive.


D’autres reprochent un niveau de difficulté trop bas ou regretteront que le kraken ne soit pas plus dangereux que ses tentacules. Certes, mais c’est oublier un peu vite les variantes ou le mode solo. Pour ceux qui voudraient poursuivre leur expérimentation des jeux à dés multiples avec des cartes de pouvoirs, King of Tokyo devrait répondre à leurs attentes.

Lire aussi – King of Tokyo : dis-moi quel monstre tu es…


L'Esprit Marmaille

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.