0

SOS Dino : volcan la pété !

Avec SOS Dino, découvrez un jeu immersif pour petits et grands. Il vous faudra coopérer pour aider quatre dinosaures à quitter la Vallée de Feu et sauver leurs œufs. Coulées de lave et chutes de météorites se matérialisent sous vos yeux. Une seule solution : éviter la catastrophe en fuyant vers les hautes montagnes !

Temps de lecture estimé : 17 minutes


SOS Dino : un jeu coopératif pour petits et grands

Présenté en février 2018 au Festival International des Jeux de Cannes, SOS Dino fait partie, avec Farmini et Troll & Dragon, des premiers jeux édités par LOKI. Le studio, couvé par IELLO, revendique depuis ses débuts de « créer des jeux avant tout conçus afin d’être amusants pour tous, petits et grands, afin que tout le monde puisse partager des émotions de jeu […] ». Une belle promesse.

SOS Dino est né de l’envie de Ludovic Maublanc et Théo Rivière de créer un jeu sur le thème des dinosaures. Un thème fascinant pour deux auteurs qui se connaissent par ailleurs très bien puisqu’ils ont collaboré sur d’autres projets (Draftosaurus, Ninja Academy, Super Cats). Les illustrations sont pour leur part créditées à Mathieu Leyssenne. Si sa réalisation la plus connue est certainement Jamaïca, on lui doit également Meeple Circus ou encore Via Magica.

SOS Dino appartient à la catégorie des jeux de placement coopératifs. Retournez au Crétacé et tentez d’aider quatre dinosaures sympathiques à s’échapper et sauver un maximum d’œufs d’une éruption volcanique. Un jeu intelligemment conçu avec un matériel 3D qui met en scène une histoire se construisant à chaque tour. Des arguments qui lui vaudront d’être, aux côtés de Rhino Hero ou La légende du Wendigo, recommandé par le jury du Spiel des Jahres dans la catégorie enfant (2018).

  • Editeur : LOKI
  • Auteur.e.s : Ludovic Maublanc, Théo Rivière
  • Illustrateur.rice.s : Mathieu Leyssenne
  • Thème(s) : Dinosaures
  • Mécanique(s) : Placement, Coopération
  • Âge conseillé : 6 ans et plus
  • Nombre de joueurs : de 1 à 4
  • Durée d’une partie : 25 minutes
SOS Dino est un jeu coopératif de hasard et de placement de tuiles.


Description de SOS Dino

Marie, Freddy, Nessie et Louis ont grandi ensemble dans la merveilleuse Vallée de Feu, repaire des dinosaures. Comme à leur habitude, les 4 amis se retrouvent autour du lac pour jouer. Mais, tout à coup, la terre se met à trembler et à faire de drôles de bruits. Le ciel s’obscurcit brusquement, et l’atmosphère commence à se charger.

Catastrophe ! Les 4 volcans qui étaient paisiblement en sommeil depuis des années entrent en éruption en même temps ! Vite ! Il faut se réfugier dans les hautes montagnes pour éviter les coulées de lave et sauver les oeufs !

Le trouver – 24,92 euros chez PHILIBERT (prix de vente conseillé)


Comment joue-t-on à SOS Dino ?

But du jeu

SOS Dino est un jeu coopératif. Tour à tour, vous devrez successivement faire progresser la Lave des Volcans puis faire avancer les Dinos qui se trouvent sur le plateau.

Votre but consiste à leur permettre de rejoindre la sécurité d’une haute Montagne, tout en récupérant sur la route les Œufs disséminés çà et là. Si vous réussissez à sauver tous les Dinos et à récupérer tous les Œufs, votre équipe gagne la partie.

Marie, Freddy, Nessie et Louis, les quatre dinosaures de SOS Dino.


Mise en place pour 1 à 4 joueurs

Placez le plateau de jeu au centre de la table.

Positionnez les 4 tuiles Volcan sur les cases Volcan du plateau, puis par-dessus les 4 Volcans préalablement assemblés. Veillez à bien respecter la couleur des fleurs ainsi que l’orientation de la coulée de lave. De même, assemblez les hautes Montagnes et placez-les aux 4 coins du plateau de jeu

Placez maintenant les 4 Dinos sur les 4 cases correspondantes situées autour du lac central. Les 6 jetons Œufs doivent quant à eux être positionnés sur les cases Nid.

Mélangez l’ensemble des tuiles restantes et mettez-les sans les regarder dans le sac en tissu.

Pour finir, vous êtes libres d’assembler et d’ajouter les 4 Rochers pointus et/ou les 5 Buissons épineux. Pour cela, placez-les sur les cases représentant respectivement un Rocher ou une Fleur noire.

Le matériel de SOS Dino permet des parties de jeu immersives.


Déroulement d’une partie de SOS Dino

Le joueur qui a les bras les plus courts commence !

La partie se déroule en une succession de tours jusqu’à ce que l’une des conditions de fin de partie soit atteinte. Chacun des tours se joue en trois phases, dans l’ordre suivant :

1- Piochez une tuile au hasard dans le sac

A chaque début de tour, le joueur actif pioche au hasard une tuile dans le sac en tissu puis il la montre à toute l’équipe.


2- Posez cette tuile sur l’une des cases du plateau de jeu

Il existe plusieurs possibilités de placement en fonction de la tuile piochée.

Si c’est une tuile Lave, prolongez tout simplement le chemin de lave portant la fleur de même couleur. Les tuiles Lave ne peuvent pas être placées sur une case contenant déjà une tuile ou un obstacle. Mais attention, si un Dinosaure ou un Œuf se trouve sur le passage d’une coulée de Lave, il est éliminé. Retirez-le immédiatement du plateau de jeu.


Bloquer le chemin, sacrifier l'œuf ou le dinosaure : un choix difficile.


Il se peut également qu’une tuile Lave vienne fermer un chemin de lave. La pression commence alors à monter dans le Volcan… La prochaine fois qu’un joueur de votre équipe piochera une tuile Lave de la couleur du chemin fermé, catastrophe ! celui-ci explosera ! Enlevez alors le Volcan du plateau et vous verrez apparaître une nouvelle tuile Volcan avec 3 chemins de lave supplémentaires.


Le blocage de la coulée de lave provoque l'explosion du volcan.


Si ces chemins de lave viennent à leur tour à être bloqués, la tuile piochée est simplement mise de côté. Le joueur actif ne bénéficie donc pas de ses effets et il repioche immédiatement une nouvelle tuile.

Autre cas de figure : vous piochez une tuile Météorite. Placez-la sur la case possédant le même symbole que cette dernière. Si un Dino se trouve sur la case en question, il est éliminé. Si le symbole a déjà été recouvert par une tuile Lave, vous ne pouvez pas placer la tuile Météorite sur le plateau de jeu. A nouveau, vous ne bénéficiez donc pas de l’action indiquée. A l’inverse, une fois positionnée sur le plateau, la tuile Météorite est considérée comme un nouvel obstacle.


3- Réalisez l’action indiquée sur la tuile

Après avoir placé une tuile sur le plateau, vous devez réaliser l’action indiquée sur celle-ci. Il s’agit en général de déplacer un ou plusieurs Dinos d’une ou plusieurs cases. Les symboles volcans invitent pour leur part à repiocher directement une autre tuile.

Le stégosaure se fraie un chemin pour sauver un œuf.


Fin de partie

La partie peut se terminer de trois manières différentes : 1) le dernier Dino sur le plateau parvient à grimper sur une haute montagne ; 2) il est éliminé par la Lave ou par une Météorite ; 3) il n’y a plus de tuiles Danger dans le sac.

Une fois la partie terminée, comptez tous ensemble les points gagnés. Chaque Dino en sécurité rapporte 2 points à votre équipe tandis que chaque Œuf sauvé vous rapporte 1 point.

A télécharger – Règles du jeu complètes (FR) de SOS Dino


Avis des marmailles

« Quand j’ai ouvert la boîte, j’ai tout de suite flashé sur les dinosaures ! »


J’adore SOS Dino parce que j’aime bien faire les actions : déplacer les dinosaures et rajouter les tuiles de lave. J’aime aussi quand je vais récupérer un œuf ou quand j’amène un Dino sur une montagne. Et puis les jeux où on joue ensemble, c’est toujours mieux !

Je trouve que le matériel est joli. J’aime bien aussi installer les pièces du jeu. Quand j’ai ouvert la boîte, j’ai tout de suite flashé sur les dinosaures !

Il faut faire le plus de points. Les oeufs comptent pour un point et les Dinos 2 points. Le maximum qu’on ait fait, c’était 13 sur 14 mais on avait mis plein d’obstacles.

Pour réussir 14 sur 14, il faudrait qu’on sauve tout le monde. On n’a pas réussi jusque-là parce qu’on devait renoncer à des œufs sinon le chemin aurait été bloqué.
Lise
Rédactrice (6 ans)

« On n’a jamais eu 14 points mais en y jouant encore et encore, on finira bien par y arriver ! »


SOS Dino est un jeu où il faut ramasser des œufs et aider des dinosaures avant qu’ils se fassent tuer par la lave.

On n’a jamais eu 14 points mais en y jouant encore et encore, on finira bien par y arriver !

Ce que j’aime le plus, c’est quand je sauve un Dino. Le plus souvent c’est le Tricératops.

Il y a des tuiles plus intéressantes que les autres. Avec certaines tuiles de lave, on peut faire avancer deux Dinos d’une case. Les tuiles météorites permettent de faire avancer un Dino de deux cases. Par contre, je n’aime pas quand il faut repiocher une nouvelle tuile.

Ce qui rend le jeu difficile, c’est qu’il ne peut pas y avoir deux Dinos en même temps sur la même montagne. Mais si c’était trop facile, ça servirait à rien d’y jouer !
Ulysse
Rédacteur (8 ans)


La parole aux auteurs : Ludovic Maublanc et Théo Rivière

SOS Dino est issu d’une envie commune de Ludovic Maublanc et Théo Rivière : créer un jeu sur le thème des dinosaures. Les deux auteurs partageaient en effet le constat que le thème, pourtant « fascinant », restait encore trop peu exploité. Mais, bien moins qu’un grand projet dont l’ambition aurait été de réparer un manque, leur travail de conception a débuté avec quelques bouts de gomme. Ludovic Maublanc raconte : « Un jour, Théo a trouvé des petites gommes de couleur en forme de dino. Cela nous a donné l’envie de faire un jeu pour enfants à partir de ce matos. »

Le développement de SOS Dino dénote une ambition à la fois ludique et narrative. Pour créer l’univers du jeu, les auteurs reprennent « toute l’imagerie populaire ». La pose des tuiles elle-même met en scène la catastrophe : « les volcans, les météorites, les dinosaures fuyants vers leurs nids ». Mais la catastrophe peut encore être évitée. Les joueurs ont la possibilité d’aider les dinosaures afin d’aboutir à une fin plus heureuse qu’une extinction de masse : « C’est un jeu immersif pour les enfants, il raconte une vraie histoire : on voit concrètement le chemin de lave qui se construit petit à petit. »


Le tricératops évite de peu d'être écrasé par une météorites.


Ce qu’on soupçonne peut-être moins, c’est que derrière ses traits enfantins, SOS Dino est un jeu qui cache bien la malice de ses auteurs. Le choix du titre par exemple, même s’il a apparait finalement comme tourné vers l’international, ne fait exception. Les auteurs s’en expliquent : « Au départ, le jeu s’appelait simplement « Le jeu des Dinos ». Par la suite, on l’a beaucoup appelé « Attention Dino Danger » en hommage à l’excellente émission Crossed et à ce grand chanteur qu’est Gilles Stella. » Comme nous, amusez-vous à réaliser quelques recherches pour apprécier ces références.


Un jeu immersif pour toute la famille

Des dinosaures attachants dans un décor préhistorique

Une partie de SOS Dino commence toujours par la mise en place du Plateau « 3D ». Une étape certes un peu longue mais intéressante. En premier lieu, parce que les nombreuses manipulations qu’elle suppose participent à l’installation d’une ambiance de jeu. Les accessoires en carton servent un univers qui se tient et probablement déjà familier à la plupart des enfants. Petit bémol : le matériel est magnifique mais il souffrira à la longue de la succession des montages et démontages.


Le diplodocus est parvenu à se hisser au sommet d'une haute montagne.


Les héros de l’aventure sont au nombre de quatre et ont tous droit à leur figurine en plastique. Un excellent choix éditorial puisqu’il invite les enfants à continuer à jouer en inventant de nouveaux jeux à partir d’elles. Marie, Freddy, Louis et Nessie forment une joyeuse troupe de dinosaures auxquels les enfants n’auront aucun mal à s’identifier. Pour l’anecdote, le T-Rex a été appelé Freddie par les équipes de LOKI parce qu’il leur faisait penser à Freddie Mercury.

SOS Dino, c’est aussi une histoire qui s’écrit au fur et à mesure que la partie progresse. Les tuiles Lave qui recouvrent le plateau sont des éléments visuels qui donnent à voir l’avancée de la catastrophe. Chaque tuile posée constitue un nouvel obstacle, lequel influe sur les choix de déplacement à venir. En cela, elles servent pleinement l’association thème-mécanique et créent une tension certaine. Comme le rappellent les auteurs : « [SOS Dino] est un jeu immersif pour les enfants, il raconte une vraie histoire : on voit concrètement le chemin de lave qui se construit petit à petit. »


Mathieu Leyssenne, illustrateur de jeux « familiaux » ?

LOKI a confié la tâche de réaliser les illustrations de SOS Dino a Mathieu Leyssenne. Un artiste qui définit lui-même son style de « familial ». Comprenez par-là que son dessin n’est « ni trop adulte, ni trop enfant ». Et, comme les auteurs, l’illustrateur s’est lui aussi laissé séduire par le thème des dinosaures : « Je pense que c’est un thème qui parle aux enfants, la plupart d’entre eux auront envie de l’explorer à un moment ou à un autre. »

Lors des travaux préparatoires, Mathieu Leyssenne a croqué des dinosaures aux expressions plutôt neutres afin de ne pas « les enfermer dans des comportements ou des caractères trop définis ». Un parti pris à contre-courant de ses habitudes créatives mais qui s’impose de par l’aspect coopératif du jeu. Sa problématique consistait à préserver l’identification aux héros sans induire une volonté d’accaparement des figurines : « Quand je crée les personnages d’un jeu, j’imagine leur caractère quand je dois leur donner une attitude, une expression. Dans le cas de SOS Dino, je souhaitais que les enfants puissent jouer avec n’importe quel dinosaure et qu’ils puissent un peu se retrouver dans chacun d’entre eux. »


Les croquis de SOS Dino par Mathieu Leyssenne.


La création des héros ne représente néanmoins que l’une des nombreuses difficultés rencontrées par Mathieu Leysenne dans le développement graphique de SOS Dino. La plus grande d’entre elles, de l’aveu de l’illustrateur, restera « de rendre clairs les mécanismes du jeu tout en les intégrant aux illustrations ». Cette étape, indispensable à la fluidification du jeu, s’observe facilement. « Par exemple, chaque tuile lave est associée à un volcan en particulier, on le reconnaît grâce aux petites fleurs colorées. Ces tuiles indiquent aussi qu’on ne peut pas déplacer le Dino de la couleur du volcan, ainsi on a ajouté l’information au dos de la tuile, en supplément. »


SOS Dino : à la recherche des règles perdues

SOS Dino se présente à raison comme un jeu coopératif. Tous les joueurs contrôlent tour à tour et indistinctement les différents dinosaures. La mécanique de jeu, simpliste à premier vue, utilise le hasard de la pioche pour générer de nombreux rebondissements. Tout au long de la partie, la tentation sera donc grande de piocher frénétiquement pour accélérer leur fuite. Mais c’est vite oublier que chaque déplacement est nécessairement lié à la pose d’une tuile. Autrement dit, à un nouveau danger potentiel.

Le coup de force du duo d’auteurs Maublanc / Rivière est d’avoir créé un jeu de survie dans lequel personne ne perd. En effet, la performance collective vous situe toujours en haut ou en bas d’une échelle de scores. La perspective d’améliorer son meilleur score constitue un biais de rejouabilité assez fin et psychologique puisqu’il encourage à retenter sa chance jusqu’à réaliser la partie parfaite.

Le seul défaut que nous trouvons à SOS Dino tient au manque de précisions de certaines règles de placement de tuiles. Lors des premières parties, il était en effet assez fréquent de nous arrêter pour nous interroger autour de certains cas particuliers. Que se passe-t-il lorsque deux coulées de couleurs différentes se rejoignent mais que l’un des deux volcans n’a pas explosé ? Une coulée peut-elle être orientée vers l’extérieur du plateau de jeu ? Etc. Les auteurs avaient semble-t-il anticipé ce problème mais préféreront accentuer l’aspect collaboratif du jeu : « On s’est régulièrement questionné sur la quantité de règles que peut encaisser un enfant tout en voulant proposer un jeu avec des choix intéressants. On n’a pas spécifiquement pensé au côté pédagogique du jeu quand on l’a créé, mais plutôt aux valeurs qui allaient en découler. »


Dans SOS Dino, aider les dinosaures à quitter la Vallée de Feu.


Vous l’aurez compris, même si SOS Dino n’échappe pas à quelques critiques sur la forme, sa prise en main est plaisante et les enfants en redemandent. Pour les plus grands, l’ajout d’évènements aléatoires ou de capacités spéciales aurait représenté un plus. Comme dans l’un de nos autres coups de cœur de LOKI : Kraken Attack!.

Lire aussi – Kraken Attack! : mon bateau pour une grimace


L'Esprit Marmaille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.